Résistance en Pays d'Auge

Seconde Guerre Mondiale

Ils ont résisté

 
L'abbé Lanier, retour des camps, 1er juin 1945

L'abbé Lanier

Un courage et un dévouement

sans limites

Gisèle Guillemot, résistante

Gisèle Guillemot

 La participation des femmes à la Résistance largement sous-estimée

Gisèle Guillemot, Edmone Robert, deux résistantes du Calvados

Edmone & Gisèle

Deux jeunes résistantes communistes du Calvados

Visages Lexoviens, 1940-1945

Visages Lexoviens 

1940 - 1945

Tapuscrit sur des résistants disparus de la région de Lisieux

Résistance en Pays d'Auge

Réseau Jean-Marie Buckmaster

Le groupe du Pays d'Auge

Gaëtane Bouffay, Résistante

Gaëtane Bouffay

Ravensbrück

Les documents ci-dessous peuvent être téléchargés dans leur version imprimable.
.

L'abbé Lanier, un courage et un dévouement sans limites

Visages lexoviens

Gaëtane Bouffay  : Ravensbrück

Puce-Triangle-Orange.png
Puce-Triangle-Orange.png
Puce-Triangle-Orange.png

Diaporama : résister et témoigner par le dessin dans les camps nazis

Jean Daligault, prêtre, peintre

Résister par le dessin

dans les camps nazis

Ils ont tous été déportés, certains seulement sont revenus mais tous ont résisté à la déshumanisation, au désespoir, à l'acceptation de l'innommable par le dessin.  
Quelques images de Henri Gayot, Jean Daligault, Auguste Favier, Léo Haas, Violette Rougier-Lecoq, Engov Božo, Karol Konieczny,Józef Szajna, Léon Delarbre, Kumar Stane, Walter Spitzer, Jerzy Adam Brandhuber, Isaac Celnikier, Jakob Garfinkel, 
Ben Ami Koller et des enfants Josef Novak, Thomas Geve.

"Pour décrire l’horreur, la parole s’avère insuffisante. Les images ici reproduites ne sont pas une équivalence ou un ersatz : elles remplacent la parole au mieux, elles disent ce que les mots ne savent pas dire.
Certaines ont la force immédiate de l’art, mais toutes ont la force crue de l’oeil qui a vu et qui transmet son indignation."
                                                                                                 Primo Levi,

Extrait de la préface du livre "K.Z. Dessins de prisonniers de camps de concentration nazis" d'Arturo Benvenuti
 

Notre héritage

L'étymologie du mot patrimoine renvoie au bien du père légué à ses enfants. Héritage de biens matériels mais aussi et peut-être surtout, de la mémoire des générations disparues. Charge à eux, à nous, de transmettre ces biens dont nous ne sommes que les dépositaires.

Sans mémoire, peut-ont se projeter dans l'avenir ?  Notre présent représente très imparfaitement l'avenir tel que l'idéalisaient par exemple les Résistants du Pays d'Auge. Ils se sont battus pour transmettre à leurs enfants les valeurs universelles (courage, dignité, loyauté, générosité, tolérance…) qu'ils avaient apprises de leurs propres parents et sur les bancs de l'école.

Patrimoine historique
Le Pré d'Auge est un vieux village qui conserve aujourd'hui encore les traces d'un passé lointain. Qu'il s'agisse de Goscelin de la Rivière, compagnon de Guillaume le Conquérant qui monta sur le trône d'Angleterre en 1066, des céramistes de grand talent du 17e siècle dont Joachim Vattier fut l'emblème, des charitons qui offrent leurs services aux familles endeuillées depuis 1792, ou encore du formidable abbé Lanier, exemplaire dans sa foi et dans ses engagements de citoyen et de résistant. An nous de transmettre ce bien commun.

Les résistants du Pays d'Auge
L'abbé Lanier, le docteur Paul Hautechaud et sa femme Andrée, Gaëtane Bouffay, Edmone Robert et son amie Gisèle Guillemot, le pasteur Orange, Jean Grignola, Joseph Etienne, Robert Stalhand et Oliver Cabioch, et puis aussi Fernand Nolent, Giordano, Armel Moura et Maurice Jouet et tant d'autres, tous ont refusé l'assujettissement à la barbarie nazie. Guidés par leur foi, leurs convictions politiques et morales et toujours par patriotisme, ceux-là ont tout donné, et leur jeunesse et leur vie pour beaucoup d'entre eux.

La nécessité de l’oubli et le devoir de la mémoire
Si l'oubli est nécessaire pour vivre pleinement le présent, la mémoire, elle,  doit rester active pour ne pas répéter les erreurs du passé. Vigilante, réfléchie, véritable "sentinelle de l'esprit", la mémoire est (répétons-le) un legs transmis de génération en génération, legs non pas figé mais sans cesse interrogé pour nourrir notre réflexion et surtout, surtout, celle des jeunes générations.